Les solutions pour lutter contre l'obsolescence programmée d'Apple

 
apple-a-admis-ralentir-ses-vieux-modeles-d-iphones-pour-prolonger-leur-duree-de-vie.jpg

Une association française a porté plainte au pénal contre Apple pour ralentissement volontaire de ses iPhone. Mais au-delà de la procédure judiciaire quelles mesures législatives pourrait permettre de lutter contre ce type de pratique ?

Les changements de téléphone portable interviennent bien souvent à la suite de mises à jour de logiciels. En effet, dans le cas des iPhones à chaque mise à jour du système d’exploitation des iPhones (« iOS »), des clients se plaignent de ralentissement. La lenteur et une interface peu réactive qui poussent l’utilisateur à le remplacer par un équipement plus récent. Ce phénomène est d’autant plus marqué qu’il est généralement impossible de revenir à la version précédente du système d’exploitation.

Dans le cas d'Apple, en plus la batterie est rendue inamovible et le remplacement compliqué et onéreux. Conséquences : alors que le portable fonctionne parfaitement, les clients préfèrent souvent changer de téléphone, d'autant plus qu'Apple fait des campagnes marketing incroyables à chaque sortie de nouveau modèle.

Voici trois mesures simples à même de régler le problème :

  1. Imposer la réversibilité des mises à jour, ou a minima informer le consommateur sur le risque de ralentissement après la mise à jour.
  2. Allonger la durée de garantie légale de 2 à 4 ans pour les téléphones portables, et améliorer l’information des consommateurs sur son existence et son contenu. 
  3. Faire payer d’avantage le fait de rendre les batteries inamovibles pour en dissuader la pratique, via notamment l’éco-participation

Espérons que la nouvelle majorité aura à coeur de résoudre ce problème pour l'écologie et le pouvoir d'achat des français.

 
Emile MeunierComment